Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES DIATOS DE LA CAMBUSE

PHARES A VENDRE (5)

12 Février 2011 , Rédigé par les gaillards Publié dans #organisation

Suite a l'émission de THALASSA et du sujet " Mon phare au CANADA" du 11 février voici un article de l'AFP paru en juin 2010 qui donne l'info et les conditions de vente des phares Canadiens

il est intéressant de constater que l'abandon de la fonction même du phare n'est pas constatée , mais que c'est le patrimoine que l'on cherche a préserver

La tache  de nos amis canadiens est d'autant plus méritoire que leur phares sont en majorité en bois et demande de ce fait un entretien important

3008083764_4a222fb04b.jpg

Mon phare au Canada : l'Etat met en vente son patrimoine "excédentaire"

(AFP) – 11 juin 2010

MONTREAL — Le Canada met en vente près de mille phares ornant ses côtes atlantique, pacifique et arctique, qu'il juge "excédentaires", et les propose aux particuliers, municipalités et associations sans but lucratif, à condition qu'ils s'engagent à les entretenir.

Dans certains cas, un phare pourrait être cédé pour un "prix symbolique", mais à condition que l'acquéreur remplisse plusieurs conditions, a indiqué vendredi à l'AFP le porte-parole du ministère des Pêches et Océans, Nelson Kalil.

L'annonce du ministère, publiée fin mai, est passée pratiquement inaperçue jusqu'à ce que le Nouveau parti démocratique (NPD, gauche, opposition) la dénonce cette semaine comme "hypocrite" et "irresponsable".

Le ministère considère comme excédentaires environ 480 phares actifs et environ 490 phares inactifs un peu partout au Canada. En vertu d'une loi récente, un phare excédentaire peut être cédé à de nouveaux propriétaires qui souhaitent l'exploiter à d'autres fins, à condition qu?il soit entretenu conformément aux normes de conservation établies.

Dans certains cas, les phares abritent des aides à la navigation qui doivent demeurer opérationnelles et leurs acquéreurs seront tenus d'en laisser l'accès aux personnels chargés de leur entretien et de leur exploitation.

Les néo-démocrates demandent que le gouvernement revoie sa décision. Pour eux, en permettant cette privatisation de 970 phares, les conservateurs au pouvoir reviendraient sur leur engagement de 2008 de maintenir l'activité de ces installations et les emplois qu'elle nécessite, et chercheraient à en remettre la charge sur les municipalités et les associations sans but lucratif.

"En général, a dit M. Kalil, les aspects financiers de la vente ou cession de phares excédentaire doivent être négociés entre le ministère des Pêches et Océans et l'acquéreur potentiel".

"On prévoit de céder certains sites pour un prix symbolique, mais cela dépendra de nombreux facteurs, tels la structure d'acquisition proposée, la valeur marchande du bien, les exigences écologiques liées au site, l'état du bien et les besoins éventuels de la Garde côtière concernant les aides à la navigation", a précisé le porte-parole.

La priorité serait donnée aux collectivités locales et associations sans but lucratif, a-t-il laissé entendre.

De nombreux phares dans le monde sont remplacés progressivement par des tours en acier munies de projecteurs automatiques, parfois alimentés par des panneaux solaires.

 AFP

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article